Conseils de lecture

Sucre noir
7,50
par (Libraire)
17 avril 2021

Sucre noir

Dans un village des Caraïbes, la légende d'un trésor disparu vient bouleverser l'existence de la famille Otero. A la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l'ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l'héritière de la plantation de cannes à sucre, qui rêve à d'autres horizons.
Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument. Dans ce roman envoûtant, sensuel, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l'un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d'hommes et de femmes guidés par la quête de l'amour et contrariés par les caprices de la fortune.
Il nous livre aussi, dans une prose somptueuse, le tableau émouvant d'un pays dont les richesses sont autant de mirages et de maléfices.


Farallon Islands
8,80
par (Libraire)
17 avril 2021

Farallon Islands

Au large de la Californie, sur une île inhabitée au cœur d'un archipel quasi inaccessible et livré aux caprices des vents, Miranda, jeune photographe spécialisée de la faune sauvage, découvre un monde parallèle aussi séduisant que terrifiant, où la menace vient tout autant de la spectaculaire hostilité de la nature que de l'étrange micro-communauté scientifique qui l'accueille. Abby Geni signe un premier roman comme un grand-huit des sensations, et pose un univers inoubliable, à mi-chemin entre David Vann et Laura Kasischke.

Un très bon premier roman. Dépaysement garanti ! La narration de Miranda vous prend aux tripes. Entre la violence des éléments, les relations troubles des uns avec les autres, la nature animale sauvage et dangereuse, l'intrigue se tend et se détend au rythme des marées et des migrations.


Dans la forêt

Éditions Gallmeister

9,90
par (Libraire)
17 avril 2021

Dans la forêt

Rien n'est plus comme avant : le monde tel qu'on le connaît semble avoir vacillé. Des rumeurs courent : épidémies, crise énergétique, catastrophe nucléaire... Les gens se terrent et fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s'effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre.
Il leur reste, toujours bien vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l'inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d'inépuisables richesses. Considéré comme un véritable choc littéraire aux Etats-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle.

Rien n'est plus comme avant après avoir lu ce livre. Il est des histoires où l'on se coule, où l'on se love, où l'on se noie parfois sans avoir envie d'en sortir, c'est le cadeau que nous fait ce livre magnifique, hypnotique, tendre, difficile et d'une extrême douceur à la fois.


L'ordre du jour
, Prix Goncourt 2017

Prix Goncourt 2017

Actes Sud

par (Libraire)
17 avril 2021

L'ordre du jour

L'Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d'intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l'Anschluss par l'auteur de «Tristesse de la terre» et de «14 juillet».

Eric Vuillard nous fait une fois de plus vivre un moment clé de l'Histoire du monde en changeant l'angle de vue. Sous son ironie habituelle se dévoile un monde absurde mais néanmoins réel, où la folie, la cupidité, le peu de courage de tous ces hommes au pouvoir, la machination, les intérêts personnels déclenchent les pires abominations. Son récit bref à la langue impitoyable ouvre notre esprit sur le sens large de la politique et nous force à regarder l'histoire en face.


Parler ne fait pas cuire le riz
7,60
par (Libraire)
17 avril 2021

Parler ne fait pas cuire le riz

A bientôt quarante ans, Jeanne est au bout du bout du rouleau. Plus de mec, un travail qui ne rapporte pas un rond, des relations tendues avec sa mère et quelques kilos en trop, sa vie ressemble à un désastre. Afin de l'aider à faire le point, sa sœur lui offre une semaine de vacances. Mais pas pour se la couler douce, non, pour faire une cure de jeûne. Le pire cauchemar de Jeanne ! Imaginer dire adieu au pain au chocolat du matin et à tous les gâteaux qu'elle avale compulsivement, c'est déjà une torture, alors huit jours de diète forcée, c'est au-dessus de ses forces.
Et pourtant ... C'est au fin fond du Pays basque que la retraite commence avec Myriam, spécialiste déjantée ès jeûnes, et son mari JP, baba cool à la masse. Au programme : yoga, randonnée et bouillons. Pour Jeanne, la semaine s'annonce longue, très longue. Franck, le neveu de Myriam, et son ami Gustave, appelés en renfort, l'aideront-ils à surmonter sa mauvaise humeur ? Entre petites galères et grands moments de solitude, cette héroïne à l'humour décapant, irrésistiblement humaine, nous embarque dans une comédie jubilatoire.

Le "feelgood book" est à la mode. En voilà un qu'il ne faut pas manquer. Bien que l'histoire et l'intrigue soient cousues de fil blanc, Cécile Krug a un vrai talent d'humoriste. Voilà longtemps que je n'avais pas autant ri en lisant un livre, de tout cœur avec le personnage et les péripéties qui jalonnent le roman. Une vraie réussite.