Conseils de lecture

Flemming Jensen

Actes Sud

7,80
par (Libraire)
10 avril 2021

Maurice et mahmoud

Maurice est un comptable doté d’un indécrottable humour danois et en pleine procédure de divorce. Mahmoud, son assistant, est un jeune musulman un peu geek sur les bords, qui n’a jamais vraiment eu de copine. Le premier est cynique et désabusé, le deuxième idéaliste et romantique. Le premier ne peut s’empêcher de persifler, le deuxième s’efforce de ne pas le prendre mal. Le premier habite chez le deuxième depuis que sa femme l’a mis dehors.
Entre frictions culturelles et religieuses, préjugés et décalages générationnels, Flemming Jensen livre un pamphlet sur ce qui tant bien que mal nous rapproche les uns des autres.

L'humour Danois nous va bien, un vrai vaudeville littéraire, les portes claques, les quiproquos s'enchaînent pour notre plus grand plaisir, mais attention cette satire dénonce aussi les travers des religions et l'intolérance. Gaïa fête ses 20 ans et cette maison d'édition continue de nous enchanter avec des textes tout à fait originaux.


Patrick Dewitt

Actes Sud

8,70
par (Libraire)
10 avril 2021

Les frères Sisters

Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d'égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du "Commodore", leur employeur, aux jours d'un chercheur d'or du nom de Hermann Kermit Warin. Tandis que Charlie galope sans états d'âme, mais non sans eau-de-vie, vers le crime, Eli ne cesse de s'interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s'adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d'individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l'Amérique de la Ruée vers l'or.

Dans ce roman jubilatoire où l'humour noir le dispute à une subtile excentricité, Patrick deWitt rend un hommage décalé aux classiques du western tout en invitant le lecteur à en explorer les ténèbres, sous l'inoubliable houlette de deux frères moins liés par le sang et la violence que par l'indéfectible amour qu'en silence ils se portent.
Vrai coup de cœur pour de livre drôle et décalé, un plaisir de lecture


6,30
par (Libraire)
10 avril 2021

L'ombre douce

Quelques mots de l'éditrice avec lesquels je suis en parfait accord.

C’est le roman d’une rencontre, d’une histoire malmenée par la violence de la guerre d’Indochine. Surtout, ne passez à côté de cette formidable lecture. C’est un livre à la beauté pure et simple qui renferme tant de poésie, de générosité et d’humilité. C’est une réflexion sur le sentiment de fatalité qui ne fait qu’embellir et amplifier la force des actes et des émotions ! C’est ce qui nous a littéralement séduits ici.

J’espère que la musique, l’écriture et l’histoire vous émerveilleront aussi. C’est un joli roman en tout cas.

1954, la guerre d'Indochine touche à sa fin. Dans un hôpital militaire français de Hanoï, Mai, une jeune Annamite qui aide les équipes médicales, croise le regard de Yann, un soldat breton blessé à la poitrine. C'est le coup de foudre. La fougue, la candeur, la jeunesse leur font croire qu'ils pourront vivre librement leur passion. Mais le père de Mai, juge influent, l'a promise à un autre. Elle s'insurge, elle est bannie de la famille...
A peine marié, Yann doit rejoindre les bataillons de la cuvette de Diên Biên Phu. Pluie, bombardements, boue, corps-à-corps : c'est l'apocalypse. Après la défaite, Yann n'est que l'un des milliers de prisonniers condamnés aux marches infernales vers les camps d'internement. Mai est prête à tout pour le tirer de l'abîme. Dans une langue précise, poétique, avec grâce et pudeur, Hoai Huong Nguyen peint le Vietnam d'hier et un amour, frêle esquif, qui affronte la violence d'une guerre.
L'histoire de Mai et de Yann laisse percer la lumière des humbles héros qui croient à la liberté et à l'absolu malgré les vicissitudes de l'Histoire.


16,00
par (Libraire)
10 avril 2021

Le clan des poissards

C'est un roman comme il en existe peu, un roman sur le quotidien, la vie simple de quatre amis qui ont du mal à sortir de l'adolescence, à se fondre dans le décor mais qui ne cherche pas non plus à tout bouleverser. Des hommes, avec leurs questions existentielles sur l'amour, le travail et l'argent, leurs rêves secrets, leur pudeur à se livrer totalement ; une ville toujours en mouvement où le décor change souvent plus rapidement que ses habitants, un stade de foot où se mêle joie et déception ; un auteur à découvrir !


Éditions de l'Observatoire

20,00
par (Libraire)
10 avril 2021

Les danseurs de l'aube

Deux histoires parallèles, deux histoires aussi émouvantes l'une que l'autre. 1940 / 2017 leurs points communs ? La persécution et l'amour du flamenco. Le flamenco une danse sensuelle et exigeante qui amène danseurs et spectateurs jusqu'à la transe. Une belle écriture qui met bien en valeur le corps et la musique et nous fait vibrer au rythme des personnages.